Blog > Initiatives > Solutions pour rompre l'isolement des seniors

Solutions pour rompre l'isolement des seniors

Posté le 24 February 2017 dans Initiatives

Si la solitude est un choix de vie pour certains, elle est source de souffrance et de frustrations pour beaucoup de personnes qui la subissent, notamment les seniors. L’isolement des personnes âgées est un enjeu de société majeur. Mis en évidence depuis la canicule de 2003, ce phénomène touche près du quart des personnes âgées de plus de 75 ans. Perte du conjoint, éloignement de la famille, maladie, perte d’autonomie… les causes de l’isolement des seniors sont nombreuses. A cet effet, de nombreuses associations, institutions et organismes ont décidé de se mobiliser pour lutter contre ce fléau. Tour d’horizon sur les mesures prises pour combattre la solitude des aînés.

L’isolement relationnel, c’est quoi ?rompre l'isolement

L’isolement relationnel ou social touche toutes les tranches d’âge, mais devient plus marqué chez les plus âgés. Une personne âgée sur quatre est victime d’isolement, soit quelque 1,5 million de personnes âgées de plus de 75 ans en France. Ce chiffre sera multiplié par trois d’ici 20 ans si aucune mesure n’est prise. On parle d’isolement lorsque tout contact ou communication avec la famille, les voisins ou les amis est rompu.

Les causes de l’isolement des seniors sont nombreuses : perte du conjoint, éloignement des enfants, perte d’autonomie, dépression, précarité économique, maladie, etc. Par peur de sortir, de gêner ou de demander de l’aide, le senior s’enferme dans la solitude et le cercle vicieux se met en place. L’isolement entraîne ou aggrave la dépression, la régression des capacités physiques et mentales, le stress et la perte d’estime de soi, et ainsi de suite.

A noter que l’isolement concerne à la fois les personnes âgées en maintien à domicile et en établissement. Malgré le fait de vivre en hébergement collectif, un sentiment de solitude peut toujours être ressenti à cause de l’absence de visite des proches.

Pour faire face à ce grand fléau, de nombreuses mesures ont été prises ces dernières années. Voici quelques-unes d’entre elles.

Créer du lien social avec la visite des bénévoles

La visite d’amitié ou visite de convivialité est l’une des grandes actions entreprises pour briser la solitude des personnes âgées. C’est un système de bénévolat où des volontaires rendent visite régulièrement à une personne âgée à son domicile ou en maison de retraite afin de l’écouter tout simplement, de discuter avec elle, de parler de tout ou de rien (de ses souvenirs, de sa vie, de ses angoisses…). Bref, lui faire ressentir qu’elle n’est pas seule, qu’elle a une valeur et lui redonner confiance en elle. Ce dispositif mis en place par de nombreuses institutions et associations permet aux seniors de tisser à nouveau des liens sociaux et affectifs.

De nombreuses associations ont monté un réseau de visiteurs bénévoles comme Apalib, Les Petits Frères des Pauvres,… A leurs côtés, on retrouve aussi les conseils généraux, les communes et les centres communaux d’action sociale (CCAS) qui semblent très mobilisés actuellement sur le sujet. La lutte contre l’isolement figure désormais parmi leurs principales préoccupations après la lutte contre le chômage et l’insertion des jeunes.

Les visites de convivialité peuvent être accompagnées d’aide aux petites tâches quotidiennes comme faire les courses, rédiger les courriers, etc.

Rompre l’isolement des personnes âgées avec des activités et animations de toutes sortes

Ils ont beau avoir un âge avancé et voir une partie de leurs capacités psychomotrices diminuer, les seniors sont comme n’importe qui. Ils ressentent le besoin d’être entourés et de participer à des activités en société. Quoi de mieux que des activités et des animations adaptées aux personnes âgées pour rompre l’isolement. De nombreuses associations proposent aux aînés des ateliers, des activités de loisirs et culturelles, des animations thématiques de toutes sortes pour leur permettre de renouer avec les plaisirs d’être ensemble. Outre les activités manuelles qui permettent à nouveau d’aiguiser les différentes facultés des personnes âgées, les associations proposent aussi des jeux de mémoire, des ateliers créatifs, des animations culturelles ainsi que des ateliers de distraction. A tout ceci s’ajoutent les promenades et les voyages qui sont organisés pour aider les seniors à se retrouver dans un contexte social. Les associations JALMALV, Les Petits Frères des Pauvres, la Société Saint-Vincent de Paul, Les Passeurs de Mémoire,… font partie des précurseurs de ces activités pour les seniors.

Les plateformes d’écoute

Pour rompre la solitude dont souffrent un grand nombre de personnes âgées, des plateformes d’écoute ont aussi été mises en place. Parmi elles figure Solitud’écoute, une plateforme téléphonique créée par l’association Les Petits Frères des Pauvres qui est animée par ses bénévoles. Pour les personnes âgées qui n’ont pas la possibilité de se déplacer ou qui cherchent tout simplement une oreille attentive, ce numéro vert est un moyen de trouver quelqu’un à qui parler.

Allô Seniors est aussi une plateforme téléphonique dédiée à la lutte contre l’isolement des seniors. Entré en service à l’automne 2016, ce service téléphonique a été mis en place par la mairie de Toulouse et est animé par des employés de la ville et des jeunes bénévoles. Les personnes âgées peuvent appeler ce numéro pour discuter tout simplement, obtenir un renseignement ou demander une intervention à domicile.

D’autres plateformes d’écoute telles que SOS Amitié, Au bout du fil ou Croix-Rouge Ecoute sont également disponibles et aident les personnes âgées à moins se sentir seules.

MONALISA, Mobilisation Nationale contre l’Isolement des Personnes Âgées

Lancée officiellement en janvier 2014, la MONALISA ou Mobilisation Nationale contre l’Isolement des Personnes Âgées est un programme collaboratif qui vise à encourager la participation des citoyens et des acteurs locaux dans la lutte contre l’isolement des séniors. Elle réunit aujourd’hui plus de 300 acteurs qui regroupent des associations, des bénévoles, des organismes, des institutions et les pouvoirs publics. MONALISA est une démarche collaborative animée par un engagement commun : celui de lutter contre l’isolement des personnes âgées.

L’association compte sur ses quelque 185 équipes citoyennes réparties un peu partout sur le territoire pour réaliser les projets et actions qu’elle met en place. Ce sont celles-ci qui sont au contact direct des personnes âgées.

MONALISA est aussi composée de 37 coopérations départementales qui réunissent différents acteurs au niveau départemental (associations, CCAS, villes, conseils départementaux…) partageant la même « vision » et engagés dans la même « Charte » de l’association.

Commentaires (0)

Partagez et échangez
de commentaires

Ajouter un commentaire

Donnez votre avis
Veuillez vérifier que tous les champs soient complétés.