Blog > Initiatives > Les plateformes d’aide psychologique pour les aidants familiaux

Les plateformes d’aide psychologique pour les aidants familiaux

Posté le 6 March 2017 dans Initiatives

Accompagner un proche âgé en perte d’autonomie n’est pas une tâche simple. Cela crée beaucoup de bouleversements dans la vie quotidienne. Il faut trouver une meilleure organisation pour pouvoir être là pour la personne à aider et se préserver du temps pour soi. Ce qui n’est pas toujours évident. A un moment donné, les aidants peuvent alors se sentir épuisés, physiquement et moralement, et isolés. Recevoir un soutien psychologique dans ce genre de situation est possible grâce à des plateformes dédiées.

L’aide aux aidants familiaux

En France, ils sont plus de 4 millions à aider au quotidien un proche dépendant fragilisé par l’âge, un handicap ou une maladie. On les appelle également les aidants familiaux. La plupart du temps, ce sont des membres de la famille : conjoint, ascendants ou descendants. Mais, ils peuvent aussi être des voisins ou autres. L’accompagnement d’une personne âgée peut prendre plusieurs formes. Cela peut aller de l’assistance dans les actes essentiels de la vie quotidienne (toilette, habillage, repas…) au soutien moral et affectif, passant par la gestion du budget et la communication. Toutes ces tâches, conjuguées avec la vie personnelle et professionnelle que mène l’aidant, peuvent aboutir à l’épuisement. De nombreuses solutions ont été développées pour « aider les aidants » et les soutenir psychologiquement. Les plateformes d’aide psychologique en font partie.

Les plateformes d’accompagnement et de répit

Créées à l’origine pour aider les aidants des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, les plateformes d’accompagnement et de répit sont des lieux d’information et de soutien pour les proches accompagnant une personne âgée en perte d’autonomie. Leur objectif est de prévenir les risques d’épuisement et de stress des aidants familiaux.

Ainsi, ce sont tout d’abord des structures où les aidants pourront s’informer (comment mieux comprendre son proche et la maladie dont il souffre, connaître les aides existantes, les démarches à effectuer et les solutions pour préserver sa santé). Les plateformes d’accompagnement et de répit sont aussi des lieux destinés aux échanges et au soutien psychologique. Les aidants peuvent rencontrer d’autres aidants, partager des expériences et trouver des réponses aux questions qu’ils se posent. Un soutien psychologique individuel peut aussi être apporté par ces dispositifs. Enfin, ce sont des lieux proposant des solutions de répit. Ils sont adossés à des structures d’accueil du jour, d’accueil de nuit ou d’hébergement temporaire.

L’accès à tous ces services est gratuit. Il existe plus d’une centaine de plateformes d’accompagnement et de répit en France. Il suffit d’en localiser une près de chez vous et de prendre contact avec elle.

Les différentes associations de soutien psychologique aux aidants

Pour aider les aidants familiaux à mieux gérer leur vie personnelle et leurs responsabilités vis-à-vis d’un proche dépendant, de nombreuses associations ont été créées dont l’association France Alzheimer, l’association AIDANTS, etc. Elles proposent aux aidants un soutien individualisé ou en groupe sous forme de réunions d’informations, de groupes de paroles, de rencontres conviviales ou autres. De nombreux autres partenaires locaux sont aussi impliqués dans l’aide psychologique offerte aux aidants comme les centres communaux d’action sociale, les centres locaux d’information et de coordination, les services d’aide et d’accompagnement à domicile, l’Agence régionale de santé, etc. Tous ces acteurs contribuent au soutien psychologique des aidants familiaux.  

Commentaires (0)

Partagez et échangez
de commentaires

Ajouter un commentaire

Donnez votre avis
Veuillez vérifier que tous les champs soient complétés.