Contact us

Contact
0 800 58 58 58

0 800 79 410

Contact us

Contact
4.4/5
basé sur 79 avis
Blog > General > La Presse seniors. La Silver économie avec Dominique Boulbès.

La Presse seniors. La Silver économie avec Dominique Boulbès.

Posté le 12 July 2018 dans General

Le premier magazine à destination des séniors « Notre Temps » date d’avril 1968, juste avant la déflagration sociale de mai 1968 et le début de la révolution démographique des babyboomers. Ce magazine est désormais le premier mensuel français avec une diffusion payante qui a dépassé les milliers d’exemplaires et cela le situe comme un des principaux leaders de la presse mensuelle. En 1981 s’est créé avec le soutien de diverses mutuelles le premier véritable concurrent de « Notre Temps », « Le Temps Retrouvé » qui a ensuite changé de nom en 1997 pour devenir « Pleine de vie ». C’est deux magazines privilégient le lectorat féminin sénior et proposent des informations pratiques sur l’entraide, des conseils de bien-être, des renseignements sur la transmission du patrimoine, sans oublier la mode et les conseils de santé ou encore la mise en perspective de l’actualité. "Notre Temps" est propriété du groupe Bayard Presse qui est spécialisé dans la presse catholique et les magazines pour enfants et "Pleine de vie" appartient au groupe de presse italien Mondadori. 

Ces deux titres ont aussi développés des sites internet qui touchent un public très large et qui proposent aussi à la fois des rubriques traditionnelles mais aussi des jeux en ligne, des tests, des sondages avec une croissance importante de l’audience qui s’explique en large partie par l’évolution des générations de séniors qui sont de plus en plus connectées.

Les magazines seniors au lectorat fidèle sont également "Le chasseurs français", dont les petites annonces sont un ‘must’, ou encore l’hebdomadaire sur le jardinage "Rustica", créé en 1928 sans compter de ses familiales dont la diffusion dépasse le million d’exemplaires. Et de son côté, la presse d’information générale comme L’Express, Le Point ou l'Obs toucherait largement un public sénior avec un âge moyen de lectorat qui est proche de 60 ans. Les agences de publicités et les annonceurs ont longtemps été réfractaires à cibler les séniors mais les mentalités évoluent sous la pression tout simplement du nombre des séniors et donc la nécessité de trouver des relais de croissance  pour les entreprises et des pionniers de la communication senior comme Jean-Paul Tréguer ou Serge Valentin ont fait partis des professionnels qui ont accompagnés ce mouvement.

Commentaires (0)

Partagez et échangez
de commentaires

Ajouter un commentaire

Donnez votre avis
Veuillez vérifier que tous les champs soient complétés.

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées, gérées et modérées par le personnel de notre entreprise chargé du traitement de votre commentaire


You have a right of access, rectification and opposition to data concerning you, which you can exercise by going on this page: Contact form responsible for treatment