Blog > Initiatives > La cohabitation intergénérationnelle récompensée par un prix Version Femina/JDD

La cohabitation intergénérationnelle récompensée par un prix Version Femina/JDD

Posté le 21 April 2017 dans Initiatives

Aude Messean a remporté le prix de la solidarité Version Femina/JDD pour le concept de cohabitation intergénérationnelle que son association « Le Pari Solidaire » a créé. 

Ancienne directrice de casting chez AB Productions, Aude Messean a décidé de quitter l’univers de la télévision il y a quinze ans pour se consacrer au social. Ce qui a provoqué ce grand revirement n’est autre que l’épouvantable canicule de 2003, ayant causé la mort de 19 000 personnes. Choquée par la situation, Aude Messean a décidé de chercher des solutions pour lutter contre l’isolement des personnes âgées. Elle a voulu adapter le concept d’une association espagnole « Vivir y convivir » qui consiste à mettre en relation des personnes âgées ayant une chambre libre et des jeunes à la recherche de logement sur le marché immobilier parisien. C’est ainsi qu’avec l’aide d’une amie, elle a fondé l’association Le Pari Solidaire en septembre 2004.

Une démarche bien encadrée

Avant de mettre en relation une personne âgée et un jeune, Aude réalise d’abord des entretiens au cours desquels elle s’informe sur les souhaits de chacun. Ainsi, elle détermine au préalable si une personne âgée a besoin d’une personne avec qui elle pourrait discuter tous les soirs, de quelqu’un qui sera là quand elle sort jouer au bridge ou tout simplement d’un complément de revenus. Elle fait de même avec les étudiants ou les stagiaires intéressés par le concept.

A l’issue des entretiens, des binômes sont créés. Une convention d’occupation précaire, vérifiée par des avocats, ainsi qu’une charte de bonne conduite entre cohabitants sont ensuite signées par les deux parties. L’association crée aujourd’hui plus de 350 cohabitations par an. En général, tout se passe bien. Il reste toutefois un faible pourcentage de cas où des incidents se produisent à cause de l’indélicatesse d’un étudiant ou encore d’un senior trop capricieux. Mais, ce sont des cas très rares.

En douze ans d’existence, Le Pari Solidaire a permis à plus de 3 500 jeunes de trouver un endroit où loger chez un senior âgé de 50 à 102 ans. Une grande partie des appartements se trouvent à Paris. Le reste est localisé principalement dans la petite couronne.

Encore plus ...

Aude Messean est heureuse de ce que son association ait pu apporter dans la lutte contre la solitude des personnes âgées. Elle se souvient de Nicolas, un jeune étudiant en musique âgé de 20 ans qui a habité chez un vieil homme de 80-90 ans, lui aussi passionné de musique classique. Celui-ci a vécu seul dans son grand appartement. Bien qu’il ne soit pas obligé de le faire, Nicolas lui jouait de la musique régulièrement et lui préparait de bons petits plats. La famille lui était tellement reconnaissante qu’à son départ, ils l’ont tous accompagné à la gare.

L’association Le Pari Solidaire est aujourd’hui membre du groupe associatif SOS. Elle a étendu ses activités vers le développement de chambres d’étudiants dans les résidences seniors. Un de ses programmes se trouve à Vitry-sur-Seine. Aude Messean est aujourd’hui à la tête du réseau de cohabitation solidaire intergénérationnelle (COSI) qui réunit 28 associations réparties dans toute la France. Selon elle, elle peut encore faire plus face au nombre élevé de personnes âgées qui veulent rompre la solitude, d’un côté, et les étudiants qui sont en quête d’un logement, de l’autre côté.

Commentaires (0)

Partagez et échangez
de commentaires

Ajouter un commentaire

Donnez votre avis
Veuillez vérifier que tous les champs soient complétés.