Contact us

Contact
0 800 58 58 58

0 800 79 410

Contact us

Contact
4.4/5
basé sur 62 avis
Blog > Maintien à domicile > L’accueil familial, une solution d’hébergement pour les personnes âgées

L’accueil familial, une solution d’hébergement pour les personnes âgées

Posté le 6 June 2018 dans Maintien à domicile

Pour les personnes âgées qui n’ont plus la possibilité de vivre seules chez elles ou qui ne veulent pas le faire, l’accueil familial est une option de plus en plus choisie pour ses divers avantages. Zoom sur cette formule d’hébergement.

L’accueil familial, c’est quoi ?

Instauré en 1989, l’accueil familial est une formule d’hébergement dans laquelle une personne âgée est accueillie par une famille d’accueil moyennant une rémunération. C’est un mode d’hébergement intermédiaire entre le maintien à domicile et l’entrée en établissement. Il est intéressant dans la mesure où il offre à la personne âgée accueillie un cadre de vie proche de la vie en famille tout en proposant la vie en collectivité. Un accueillant familial peut recevoir jusqu’à trois personnes âgées chez lui. Outre l’hébergement, il prend également en charge les différents besoins de l’accueilli comme la nourriture, les soins, etc.

Qui en sont concernés ?

Les deux personnes concernées par l’accueil familial sont l’accueillant familial et la personne accueillie.

L’accueillant familial

L’accueillant familial peut être une personne seule ou un couple qui a reçu l’agrément du Conseil départemental valable pour 5 ans. Pour obtenir cet agrément, l’accueillant familial doit suivre une formation initiale ou continue sur l’accueil d’une personne âgée. Une évaluation des conditions matérielles et techniques du logement est aussi réalisée au préalable.

Entre autres, une chambre individuelle d’une superficie minimum de 9m² s’il s’agit d’une personne seule ou 16m² pour un couple doit être mise à la disposition de l’accueilli. Les lieux doivent aussi être aménagés de façon à lui garantir le bien-être, la sécurité et la santé. L’accueilli doit en outre pouvoir participer à la vie de famille.

L’accueillant doit être en mesure d’assurer la continuité de l’hébergement même en cas d’absence. Il doit aussi mettre en place un suivi médico-social pour ses accueillis.

L’accueilli

L’accueilli est une personne âgée de 65 ans et plus ou une personne handicapée depuis plus de 20 ans. Il doit encore avoir un certain niveau d’autonomie et ne pas avoir besoin de soins médicaux spécifiques.

La personne âgée est accueillie à temps partiel ou à plein temps chez l’accueillant. Elle y est reçue après une période d’adaptation qui lui permet de mieux s’intégrer dans sa famille d’accueil.

Un suivi médico-social est assuré régulièrement par les travailleurs sociaux pour contrôler les conditions de vie et d’hébergement de l’accueilli.  

Quelles démarches ?

Pour trouver un accueillant familial, vous pouvez vous renseigner auprès du conseil départemental. Ce dernier a généralement la liste de tous les accueillants familiaux dans le département.

Vous pouvez aussi faire appel à des plateformes spécialisées comme Famidac.fr pour trouver un accueillant familial.

Le type de relation qui unit l’accueillant familial et la personne accueillie est une relation de travail. L’accueillant est un salarié. Un contrat d’accueil privé de gré à gré doit donc être signé par les deux parties avant ou le jour de l’arrivée de l’accueilli. Les modalités de l’accueil, les droits et obligations de chacun sont détaillés dans ce contrat : la rémunération, les locaux mis à disposition, les conditions de suspension du contrat, etc.

L’accueilli, pour sa part, doit s’affilier à l’Urssaf. Il doit aussi faire les déclarations sur les salaires versés. Le Cesu simplifie ses tâches.

Commentaires (0)

Partagez et échangez
de commentaires

Ajouter un commentaire

Donnez votre avis
Veuillez vérifier que tous les champs soient complétés.